Télécharger le Flash Player, cliquez ici !

Cholécystectomie ou ablation de la vésicule biliaire

A quoi sert la vésicule biliaire ?

La vésicule biliaire est un organe creux appendu à droite sous le foie et relié au canal du cholédoque conduisant la bile du foie à l’intestin, son rôle est d’être un réservoir de stockage de la bile entre les repas.


Pourquoi fait-on des calculs vésiculaires ?

Lorsque la vésicule biliaire ne se contracte plus bien, son contenu de bile stagnante, riche en cristaux de cholestérol, finit par sédimenter et aboutit à l’apparition de véritables calculs.

Ceux-ci, en accentuant le dysfonctionnement vésiculaire, entretiennent le processus et peuvent perturber considérablement la digestion.

Quels sont les risques évolutifs ?

La manifestation clinique la plus courante est la colique hépatique, douleur aiguë en général à l’origine de la découverte des calculs par l’échographie.

Des complications plus sévères peuvent également survenir si un calcul devient obstructif au niveau vésiculaire (cholécystite aiguë) ou cholédocien (angiocholite ou pancréatite aiguë) ; une hospitalisation en urgence s’impose alors.

Quel en est le traitement ?

Toute vésicule lithiasique (calculeuse) symptomatique doit à priori être enlevée chirurgicalement devant les risques évolutifs liés au(x) calcul(s).

Les traitements visant à dissoudre les calculs exposent en effet à des récidives dangereuses.

Depuis plus d’une quinzaine d’années, l’intervention chirurgicale est menée d’emblée par voie cœlioscopique, c’est-à-dire au moyen de plusieurs mini-incisions de 5 à 10mm sous contrôle d’une caméra, sous anesthésie générale.

Le retour à domicile s’effectue habituellement au bout de un à deux jours.

Quelles sont les conséquences de l’ablation de la vésicule biliaire ?

La vésicule biliaire a un rôle secondaire dans le processus de digestion, de stockage et de concentration de la bile entre les repas.

Sa dégradation fonctionnelle liée à la présence de calcul minore encore ce rôle, et autorise son ablation sans aucune altération et bien souvent avec au contraire une amélioration du confort digestif.

 

 

 

 

Complications opératoires de la Cholecystectomie

  • complications liées à toute chirurgie abdominale: phlébite, embolie pulmonaire, hémorragie, infection sur incision, cathéter, drain ou sonde, occlusion et bride intra-péritonéale
  • conversion de la coelioscopie en chirurgie conventionnelle : éventualité rare nécessitée par les remaniements locaux ou les adhérences
  • complications spécifiques rares : persistance d’un calcul résiduel et plaie des voies biliaires pouvant nécessiter un traitement complémentaire endoscopique ou chirurgical

Site mis à jour le : 12/04/2013

Département de Chirurgie Générale et Digestive, cœlioscopique et carcinologique - Clinique Bizet
23-24, Rue Georges Bizet - 75116 PARIS - Tél. : 01 40 69 35 00 - Fax : 01 40 69 35 09